header-titre header-titre-frise icon more icon previous icon close icon fs icon losange icon fleche g icon fleche d icon map icon phone icon enveloppe

La cantine

La cuisine comme outil d'ouverture

Depuis septembre 2016 les Ateliers du vent se sont dotés d'une Cantine ouverte à tous. Situé sous la verrière de l'ancienne usine à moutarde, la cantine est au cœur du collectif artistique. Ouvert du lundi au vendredi le midi et le jeudi soir en mode buvette ce lieu découle d'une volonté forte du collectif de permettre le croisement des artistes et salariés qui travaillent dans l’usine, des personnes qui habitent ou travaillent à proximité et des rennais en général.

Un fonctionnement éco responsable reflet des valeurs des ADV

Les produits que nous utilisons sont dans leur très large majorité produits localement et issus d'un mode de production biologique ou raisonnée. Nous faisons attention à privilégier les circuits courts, notamment en nous approvisionnant sur les différents marchés de Rennes (Sainte-Thérèse, Villejean, Les Lices).

Les usagers sont aussi les acteurs de la cantine

Débarassage participatif, libre service de certains produits...les clients de la Cantine sont aussi acteurs du lieu. Ce mode de fonctionnement nous permet de vous proposer une offre tarifaire accessible à tous.

Infos pratiques

La Cantine se situe sur l'entrée sud du bâtiment, sous la verrière de l'ancienne usine à moutarde Amora, au coeur du collectif d'artistes les Ateliers du Vent.
Nous vous proposons une cuisine bistrot, simple et saine, métissée par les voyages, issue des marchés et producteurs locaux.

Tarifs : entre 3 et 5€ pour les entrées et les desserts / 6,5 et 11€ pour les plats. Ouvert du lundi au vendredi le midi et le jeudi soir en mode buvette. 
Terrasse aux beaux jours!
La cantine sera fermée pour vacances du 30 avril au 13 mai et du 23 juillet au 2 septembre 2018.
Réservation conseillée au :
02 30 96 42 77
Réservation possible le soir à partir de 25 personnes.

Lien itinéraire 

Toute l'actualité de la Cantine :

La buvette

La buvette privilégie les formes en cours de création, en recherche de rencontre avec le public

La buvette ouvre tous les jeudis soirs, c'est un lieu d'expérimentation qui permet la rencontre entre les artistes et le public sur des formes en devenir.
C'est également le moment où l'AMAP (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) les saveurs du pont 9 se déploie et propose à ses adhérents ses produits (légumes, pain, oeufs, miel). Pour les contacter écrivez à l'adresse amap@lessaveursdupont9.infini.fr

LES PROPOSITIONS DE LA BUVETTE

La buvette a lieu tous les jeudis soirs et ouvre à 18h30, les propositions elles, débutent à 19h30, sauf indication contraire.

  • 17 mai - VERNISSAGE FRANDISCO ET ICI-CRAYONNAGES URBAINS DANS LE CADRE DE LA BIENNALE D'ECRITURE SPELEOGRAPHIES

    FranDisco : Au sol se forme une véritable ville composée de cartons dessinés et de scotch qui assemble ces monuments, immeubles, avions, bateaux... Cette ville mythique et magique c'est FranDisco, urbanisme en trois dimensions construite par Marcel Shmitz. Auteur résident de la "S" Grand Atelier, qui accueille des artistes porteurs d'un handicap, il y a débuté l'édification de la cité. Au mur des planches d'une bande dessinée sans parole de l'auteur Thierry Van Hasselt qui accompagne depuis plusieurs années Marcel Schmitz dans son édification. A quatre mains, tous deux dessinent d'après nature la ville, son évolution constante, s'y font témoins et voyageurs.

    Ici-Crayonnages Urbains : C’est à la craie dans les rues que Gaëtan Dorémus a créé les images et les textes de son livre Ici. Présent à Rennes du 16 au 21 mai, il renouvelle, selon le même procédé, une création in-situ aux abords extérieurs des Ateliers du Vent. À l’intérieur de l’usine, l’exposition présente une série de photographies des repérages et des dessins de cet auteur illustrateur, et documente son processus de travail. Les photos capturent les traces de sa narration, le crayonnage urbain étant par nature éphémère. Une constellation de fils tendus recrée la cartographie de ses parcours dans la ville.

  • 24 mai - Comment ne plus jamais mourir SOLO THEATRE
    "Alors, pour ne plus jamais mourir, le mieux c'est de commencer par ne pas naître, sinon c'est compliqué... Je ne sais pas pourquoi mais j'ai comme l'impression que ça va être compliqué." Par et de Régis Guigand