header-titre header-titre-frise icon more icon previous icon close icon fs icon losange icon fleche g icon fleche d icon map icon phone icon enveloppe

"Place des Containers - Cycle de 4 résidences en containers de janvier à novembre 2017

ici

Du quartier vers l'ailleurs

Tournés vers les enjeux d’accueil des habitants et d’écriture d’une histoire de quartier, les deux précédents cycles de résidences ont entamé une réflexion sur la ZAC Bernard Duval et dont l’épicentre pourrait être les containers eux-mêmes.

Nous souhaitons aujourd’hui élargir le périmètre d’expérimentation, et nourris des précédentes résidences, créer des ponts avec un “ailleurs”, qu’il se situe quelques rues plus loin, ou qu’il prenne source dans l’imaginaire.

Quatre résidences, sélectionnées suite à un appel à candidature jalonnent cette année 2017 :

Cédric Martigny à travers le projet C'est ma ville s'intéressera à la manière dont les personnes sans hébergement pratiquent la ville et la transforment en proposant un travail photographique aux bénéficiaires du restaurant social Leperdit, nous accueillerons ensuite le projet MADAM (Manuel d’Autodéfense à Méditer) porté par Hélène Soulié et Marine Bachelot N’Guyen qui posera la question des femmes musulmanes au sein de la cité via un travail scénique né de conversations avec l’association Al Houda. Alexandre Aslanian et Aurélia Nardini animeront une radio de proximité, Radio Cargo nourrie par un processus de collecte et de création sonores proposé dans le quartier. Enfin Sylvain Lecorre et Nicolas Desverronnières renverront les containers à leur élément initial, l’eau, à grand renfort d’imaginaire au cours de la résidence Batelleria.

C'EST MA VILLE - Photographie - Cédric Martigny - 27 janvier au 25 mars

La photographie est ici utilisée comme outil de révélation, de valorisation. Le travail porte sur la question des déplacements et de la manière dont les personnes sans abri pratiquent la ville, tout à la fois espace public et intime. Cette résidence a été réalisée en partenariat avec le restaurant social Le Fourneau, situé tout à côté des Ateliers du Vent. Pour écouter Cédric parler de son travail c'est , et pour lire plus d'éléments sur le projet c'est ici.

MADAM - Acte artistique et militant - Hélène Soulié, Marine Bachelot N'Guyen, Aurélie Marchand, Lenka Luptakova- 03 avril au 03 juin

Hélène Soulié, Marine Bachelot N’Guyen, Aurélie Marchand et Lenka Luptakova sont allées à la rencontre des femmes de l’association féministe musulmane Al Houda, et récolter leurs paroles. Les inviter à raconter les exclusions qu’elles subissent, l’islamophobisme, leurs stratégies de défense et de résistance. A ces rencontres Marine Bachelot N’Guyen a prêté sa plume et une performance mise en scène par Hélène Soulié et jouée par Lenka Luptakova a été proposée le 03 juin, sur la place des containers.
Plus d'infos sur le projet ici.

RADIOO CARGOO - Radio de proximité - Aurélia Nardini et Christophe Aslanian - du 05 juin au 21 juillet

Aurélia Nardini et Christophe Aslanian ont durant ces mois de juin et juillet fait des containers-ateliers un lieu d’expérimentation et de partage d’expériences, dans lequel chacun-e a pu trouver refuge, pour un temps d’échange et d’action.
Pour écouter les émissions passées, c'est ici.

BATELLERIA - Objet hybride entre mémoire et fiction - Nicolas Desverronnières et Sylvain Le Corre - 11 septembre au 05 novembre

Ce projet d'urbanisme fictif se matéralise par un ensemble d'objets et d'images. ils sont des indices, des clefs de lecture pour aborder entre autres, une histoire du monolithe dans le transport maritime.
Plus d'infos sur cette résidence à venir ici et .


============

En 2016, le collectif a porté ses réflexions sur la création des récits communs qui fondent l'identité d'un quartier. Les containers ont alors accueilli :

TERRA INCOGNITA - Géographie subjective - Magda Mrowiec

Il s’agissait d’inviter les habitants et les passants à arpenter le quartier dans le but de révéler les faces cachées de ce « Quartier d’Arts et d’Histoires » où la topographie du terrain se dessine avec les vies de ses habitants, de ses usagers et des passants.
Plus d'infos

FUTURRRR - Film d'anticipation- Régis Guigand et Candice Hazouard. Avec le soutien technique de Flavien Serein.

Avons nous encore à l’âge adulte du poids sur nos propres désirs, s’émoussent- ils avec le temps qui passe ? Est-ce que simplement « vouloir » suffit à faire peser nos existences sur le cours des choses ? Durant plusieurs semaines, aux containers des Ateliers du vent ils ont ainsi interrogé un groupe d’enfants : A quoi ressembleront ce quartier, nos vies, la planète ? Dans 5 ans ? Et dans 100 ? Et dans 1000 ans ? De ces entretiens est né le scénario d’un court-métrage futuriste inspiré des paroles des enfants.
Le lien vers le court-métrage "Demain existera toujours" par ici.
Le court-métrage a obtenu la mention speciale "Bretagne tout-court" au Festival du Film de l'Ouest.

BUREAU DES SCULPTURES - Enquête - Elise Guihard

Durant des semaines Elise Guihard a disposé dans les rues adjacentes aux Ateliers du Vent, des sculptures, dans l'espoir qu'elles soient ramassées, et que leur nouveau propriétaire lui envoie une photo de l'objet, chez eux. Bureau des Scupltures consiste à porter un regard sur un quartier, observer les lieux de passages, trouver des lieux qui retiennent l'attention, le projet questionne le changement de statut de l'objet suivant qu'il soit dans l'atelier, dans la rue ou associé visuellement à des objets présent dans les habitations. Il est également un regard sur notre défiance à ramasser ce qui est dans l'espace public ; sur notre intérêt à consommer un objet ou notre désir de s'impliquer.
Pour écouter la bande sonore de la visite du quartier et des ramasseurs de sculptures c'est par .

LE SYNDICAT D’INITIATIVES - Agence touristique - Pascal Pellan

Un groupe d'éminents spécialistes aux disciplines confondues a eu le plaisir de proposer une autre manière d'arpenter et de regarder notre quartier Bernard-Duval. Au programme : découvertes notoires, promenades inversées, excursions aventureuses et, bien sûr, son cocktail inaugural en fanfare.
Plus d'infos par ici.




============

En 2015, l'heure était à la préfiguration de l'espace, encore en devenir et parfaitement en chantier. L'enjeu était tout à la fois l'accueil des habitants et la réfléxion autour de ces grands chantiers qui essaiment en ville.

VENDEURS DE RÊVE - Panneaux utopiques - Sophie Cardin et Céline Le Corre

L’îlot de la ZAC Bernard-Duval est un nouveau quartier.Du projet initial à la réalité des habitants fraîchement arrivés,du rêve des concepteurs à celui des usagers, quelle est la vérité duquartier ? Qu’est ce qui s’y accomplit ? Les cabinets des architectes et des urbanistes tentent de donner à voir (et presque à vivre) ce que sera le futur quartier via des catalogues promotionnels ou des images prospectives au format 4x3m. Sophie Cardin a décidé de les prendre au mot – et à rebrousse poil. Elle a installé 3 grandes peintures au format 4x3m à l’instar des images de promotion sur lesquelles elle a fait figurer des images de rêves « décalées » : des montagnes (paysage idyllique), un échangeur d’autoroute (paysage pratique), des habitations containers (paysage de communauté), toutes agrémentées des slogans habituels (« vue imprenable », « ici bientôt vos rêves se réalisent », etc.).
Plus d'infos par ici.
Le documentaire sonore réalisé durant la résidence par Céline Le Corre en écoute ici.

CHANTIER SUR PLACE OU À EMPORTER - Constructions publiques éphémères - Collectif MaDe & Florence Audebert

Il s’agissait d’offrir un ensemble de mobilier urbain éphémère et des supports de végétalisation. Le tout dans une optique de lancement de dynamique sur le plus long terme.L’objectif était ici d’amener les habitants à se saisir de cette place et à devenir acteurs de leur environnement, être source d’inspiration pour les aménageurs publics, en offrant une maquette à l’échelle 1 d’un devenir potentiel de l’espace.
Pour voir la vidéo réalisée durant la résidence, par ici.
Le projet Chantier Sur Place ou à Emporter est lauréat des Défis Urbains 2017 catégorie "Coproduction de la ville / démarche Bottom Up"

PLACE CONNECTEE - Réseaux invisibles - Thomas François, Gildas Paubert et Morgan Daguenet.

Le quartier est une toile à sa façon, à l’instar d’internet. La Place connectée est une entité technologique, Thomas François, Gildas Paubert et Morgan Daguenet ont proposé aux habitants, à l’intérieur de cette entité, de disséquer les moyens de connexion possibles, via toute une série de techniques permettant de communiquer ou d’échanger.
Câbles tendus sur la place, réseau électrique ou simple fil en téléphone arabe... comment ça marche en fait le « être ensemble » via la connexion ?
Pour consulter le site né de ce temps de résidence, par ici.

TRAIN DE VIE - Gare de téléportation - Collectif La Sophiste et Association Tout Atout.

Pouvons-nous, grâce aux nouvelles possibilités technologiques qui nous sont offertes, maximiser les objectifs de temps de l’homme moderne ? Pouvons-nous toujours aller plus vite ? La technologie peut-elle nous permettre du gagner du temps ? Celui de se retrouver sur la place plutôt que de la traverser obstinément dans le but d’arriver quelque part ? Avec un groupe de 9 jeunes du quartier, la Sophiste et Tout Atout ont imaginé une scénographie participative, aux allures d’une gare, sur la place des containers.
Pour regarder la vidéo réalisée durant l'ouverture de la gare, par ici.